contact
de
où désirez-vous partir?
Zoom
Coraux 
Pélagiques 
Poissons 
Macro 
Épaves 
Fonds sous-marins 
Coraux 
Pélagiques 
Poissons 
Macro 
Épaves 
Fonds sous-marins 
Meilleure saison pour plonger
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D
Zoom
 demande d'offre
L'archipel des Tuamotu se trouve à l'est de Tahiti et s'étend sur une longueur de presque 1800 km. Ces 76 îles et atolls dispersés sur plus de 20'000 km² sont des couronnes coralliennes bordées de sable blanc et le berceau légendaire de la perle de Tahiti.
Rangiroa est le deuxième plus vaste lagon du monde et un véritable paradis pour un plongeur. Les autres atolls réputés pour la plongée n’ont cependant rien à lui envier. Sept d’entre eux sont classés Réserve de biosphère par l’UNESCO. On est ici au bout du monde, entre ciel et terre, face à une faune aquatique d’une richesse exceptionnelle.
en savoir plus
Aux Tuamotu on plonge en général dans ou aux abords des passes qui représentent une ouverture dans la barrière de corail entre lagon et océan et que l'on pourrait comparer à une autoroute pour la faune sous-marine. Lorsque le courant est entrant on plonge dans la passe elle-même et un certain niveau d’expérience est recommandé. La visibilité est alors bien meilleure que lorsque le courant est sortant et qu’il entraîne beaucoup de particules hors du lagon. Les impressionnants murs de requins gris de récif à Rangiroa et Fakarava Sud peuvent compter jusqu’à 200 individus et se retrouver tout près est majestueux. Mais aux Tuamotu, on ne croise de loin pas que des requins. Les rencontres avec les raies-aigles, raies mantas, dauphins, napoléons ou carangues ne sont pas rares non plus. L’atoll de Tikehau est très poissonneux et le bleu intense de l’eau est à couper le souffle.

Dans les Tuamotu on peut trouver des sites de plongée pour chaque niveau. Pour plonger dans les passes, il est cependant en général conseillé d’avoir un peu d’expérience dans le courant.
fermer

diving with friends

pour cette destination, nous avons un voyage diving with friends à vous proposer
vous trouverez bien d'autres propositions sur le lien direct diving with friends
polynésie française
croisière à bord du french polynesia master
08 - 21 octobre 2019
Nombre de participants : 25
Places libres : 
Ce voyage est accompagné par Susanne
demande d'offre
prix & informations supplémentaires

climat & saison Archipel des Tuamotu

jan
fév
mar
avr
mai
jun
jui
aoû
sep
oct
nov
déc
27°
27°
28°
28°
27°
26°
26°
25°
26°
26°
27°
27°
28°
28°
29°
29°
28°
27°
27°
26°
26°
27°
28°
28°
climat tropical, plus chaud et humide de novembre à avril avec un peu plus de pluie en décembre et janvier, risque de cyclone entre novembre et avril

infos voyage Archipel des Tuamotu

Arrivée
Papeete puis vol domestique
Durée du voyage
env. 23 heures de vol jusqu'à Papeete
Fuseau horaire
en hiver -11 heures, en été -12 heures
Formalités d’entrée Formalités d’entrée
Pour les citoyens suisses, français et belges: le passeport doit être en cours de validité et valable au moins six mois au-delà de la date de retour.
Vaccins & conseils médicaux Vaccins & conseils médicaux
Il n'y a pas de vaccins obligatoires. Vous trouverez les conseils concernant les vaccins non obligatoires sur le site http://www.safetravel.ch

infos plongée Archipel des Tuamotu

Difficulté
pour pouvoir pleinement apprécier les plongées dans les passes, il faut avoir de l'expérience dans le courant
les plongées sont planifiées en fonction des marées
les plongeurs moins expérimentés restent en général dans le lagon ou à l'entrée
Variations saisonnières
grand requin-marteau de novembre à mars à Rangiroa
grand banc de perches pagaies de septembre à décembre
Visibilité
la visibilité change en fonction des marées
Caisson
Papeete
Au bout du monde, il y a les Tuamotu. C’est le paradis …sur terre et encore plus sous l’eau. La première fois qu’on s’immerge, la couleur de l’eau choque : c’est le bleu-tuamotu, indescriptiblement magnifique. Et quand on s’en remet gentiment et qu’on focalise sur la faune se trouvant à proximité de la passe, ça grouille de toutes sortes de poissons, en particulier de requins. Alors pour moi qui aime beaucoup les requins, je me suis régalée. Mais aux Tuamotu, on réalise aussi rapidement comme tout est simple chez nous. La première préoccupation des locaux, m’a dit une guide suisse sur place, c’est d’avoir de l’eau ! Et on s’en rend compte au petit supermarché local à la veille du jour de livraison.
Véronique
D&T Spécialiste en voyages plongée
J’ai adoooré les Tuamotu. Nous avons commencé par Tikehau -idéal pour « se mettre en bouche » car dans les passes, le courant n’est pas trop fort. L’île principale est petite, on en fait le tour à vélo en même pas une heure. Rangiroa est l’île la plus développée – avec la fameuse passe de Tiputa.

Mais mon coup de cœur, c’est Fakarava. La passe nord est fantastique mais la passe sud c’est encore mieux. Lors du trajet vers le sud, le guide nous avez prévenu : «Vous allez arriver au bout du monde». Et effectivement, c’est le bout du monde. L’infrastructure est quasi inexistante, les pensions sont très simples – mais pour la plongeuse que je suis – c’est que du bonheur. Je n’ai qu’une envie, c’est d’y retourner.
Par contre, les produits frais sont pratiquement inexistants. Pour le petit-déjeuner, c’est baguette et confiture et pour les repas riz et poissons. Si vous pensez vous régaler avec des fruits tropicaux – vous serez déçus.
Mireille
D&T Spécialiste en voyages plongée

nos sites coup de cœur

Passe de Tiputa (Rangiroa)

La passe comprend différents canyons transversaux qui représentent un excellent point d’observation à l’abri du courant. Des requins gris de récif, un vol de raies-aigles, des bancs de barracudas et avec de la chance on peut même y voir le grand requin-marteau ou le requin-tigre. À la fin de la plongée, on rencontre parfois des familles de dauphins qui font des cabrioles dans le mascaret.

Passe de Tumakohua (Fakarava sud)

La passe de Fakarava sud est pourvue de 3 observatoires où les plongeurs se mettent à l’abri du courant pour observer de véritables murs formés par les requins gris de récif et requins pointe blanche. Essayer de les compter serait peine perdue, il y en a beaucoup trop. Même lorsque plusieurs groupes de plongeurs s’immerge en même temps, chacun y trouve son bonheur grâce aux différents points d’observation. La plongée se termine parfois à proximité d’un ponton, dans une véritable soupe de poissons.